Comment gérer le diabète gestationnel ? | Méthode à adopter pour rester au top de sa forme jusqu’à l’accouchement

Comment gérer le diabète gestationnel ? Pour répondre à cette question, il faut associer deux dimensions : une dimension physiologique et une dimension psychologique. Autrement dit, d’un côté il y a les réponses médicales concrètes à votre hyperglycémie : le régime et son impact sur votre organisme et celui de votre bébé ; de l’autre, il y a votre moral, la manière dont vous appréhendez, dont vous vivez ce problème de santé.

Pour ma part, j’ai adopté une alimentation allégée en glucides dès ma septième semaine de grossesse. J’ai également bénéficié de consultations avec une psychologue rattachée à la maternité au cours du troisième trimestre. Maintenant, je suis prête à partager avec vous tous mes conseils pour que vous restiez la plus sereine possible jusqu’à la naissance de votre enfant !

1. Revoir sa manière de s’alimenter pendant sa grossesse diabétique

Il existe de multiples façons de gérer son diabète gestationnel. Parmi elles, faire attention à ce que vous mangez reste la base. Il va falloir faire le tri dans vos placards et dire adieu, jusqu’à l’accouchement, à vos tablettes de chocolat au lait, paquets de cookies et autres Oreo®. Je vous engage également à mettre le sucre de table (celui que vous utilisez pour vos boissons chaudes ou pour confectionner des gâteaux) hors de votre vue !

>> La liste de courses spécial DG !
>> Bien démarrer son régime antidiabète : les 7 points essentiels à connaître
>> Mon avis sur les régimes amaigrissants : hyperprotéiné, kéto, monodiète…

Pour vos petites faims en cours de grossesse, prévoyez des amandes et des noisettes (natures ou grillées à sec, sans sel ni sucre ajoutés), des fruits frais (un par encas, accompagné d’un produit laitier non sucré). 

Concernant les repas, misez sur les légumes, les protéines (viande, poisson, œufs) et une quantité raisonnable de féculents, si possible complets (pâtes, riz, semoule…). Réservez le pain pour le petit déjeuner, en l’accompagnant tout simplement de beurre. 

>> 6 idées de petits déjeuners salés adaptés au diabète gestationnel
>> 7 erreurs à ne pas commettre pendant vos repas !
>> Que manger en cas de fringale ? | Les meilleurs coupe-faims
>> Vous avez toujours faim ? Mes astuces pour réguler votre appétit

2. Mettre en place un nouveau rythme de vie jusqu’à l’accouchement

En fonction du mode de vie que vous aviez avant de tomber enceinte, il faudra intégrer plus ou moins de changements pour vous adapter à votre diabète gestationnel. Voici ce que j’ai retiré de mon expérience :

  1. La préparation du déjeuner et du dîner vous prendra un peu plus de temps si, jusque-là, vous aviez l’habitude d’acheter des produits industriels. En effet, il s’agit désormais de cuisiner maison ! Pas de panique, le but n’est pas de devenir chef ni de passer des heures en cuisine. L’idée est simplement de choisir des ingrédients simples (légumes frais, filets de volaille, quinoa, etc.), que vous marierez ensemble grâce à de l’huile d’olive, des aromates et des épices si vous le désirez.
  2. Vous constaterez peu à peu qu’une certaine rigueur s’impose pour piloter son diabète de grossesse d’une main de maître ! Il convient de se lever à peu près à la même heure tous les jours puis enchaîner les prises alimentaires de manière régulière. Prendre son petit déjeuner à 11h, grignoter à midi, se préparer un encas à 16h et dévorer un dîner très copieux (car vous aurez forcément très faim vu le peu d’aliments que vous aurez mangés avant !) : voilà le modèle à ne pas suivre ! Adoptez plutôt des horaires de ce type :
  • petit déjeuner : autour de 8h ;
  • encas 1 : autour de 10h30 ;
  • déjeuner : autour de 12h30 ;
  • encas 2 : autour de 16h ;
  • dîner : autour de 19h30 ;
  • encas 3 : autour de 21h30 / 22h.

>> Sauter un repas : pourquoi est-ce une très mauvaise idée en cas de diabète gestationnel ?
>> 7 idées pour la collation du soir

  1. Essayez de glisser une demi-heure de marche rapide dans votre emploi du temps, tous les jours. 
  2. Reposez-vous au maximum en allant vous coucher tôt ! Plus vous serez en forme, plus vous vous sentirez forte, psychologiquement et physiquement !

Atteindre ces objectifs impliquera certainement d’ajuster votre emploi du temps, de faire preuve d’une certaine « souplesse mentale » pour repenser vos habitudes. Par exemple, votre liste de courses n’aura peut-être plus rien à voir avec ce qu’elle était avant votre grossesse, les grasses mat’ se raréfieront certainement et vous chausserez plus souvent votre paire de baskets (pas de sport à outrance non plus hein !). Je pense que la difficulté ici, c’est d’éviter de se trouver des excuses. Il est tellement tentant de se dire : « Ah non, là aujourd’hui, vraiment je ne peux pas mettre le nez dehors, il fait 7°C ! » 

Ne tombez pas non plus dans l’excès inverse. Attention aux objectifs inatteignables ! Si, vraiment, vous haïssez l’exercice physique, que votre lieu et votre activité préférés, ce sont un canapé et dévorer des séries en avalant un paquet de chips, commencez par vous dire : « OK, je vais rester sur mon canapé, continuer à regarder mes séries, mais je vais remplacer les chips par des noix et un yaourt nature. » Une fois que cette habitude sera acquise, passez à la suivante : « Allez, à partir de maintenant, je remplace deux séances Netflix par semaine par 30 minutes de marche. » Vous voyez l’idée 😉

Une fois tout ceci posé, chacune doit trouver ses propres méthodes pour bien manager son diabète gestationnel !

3. Conserver une vie sociale, un excellent moyen pour maîtriser son diabète de grossesse

Lorsque l’on souffre d’un diabète de grossesse, on peut vite faire tourner toute notre vie autour des mesures de glycémie et rêver de brocolis une nuit sur deux. Donc, aérez-vous l’esprit, sortez, voyez vos amis. Testez de nouveaux loisirs si vous avez le temps. Vous êtes fatiguée ? Misez sur des choses simples : lire un magazine people, passer une heure au téléphone avec votre meilleure copine, regarder un film captivant dans les bras de votre chéri… Je suis sûre que vous pouvez trouver plein d’idées qui vous conviennent ! 

Par contre, je n’ai pas dit : « Retrouvez vos potes dans une pizzeria » ni « Je vais préparer un bon petit dessert bourré de sucre pour reprendre des forces », on est bien d’accord !

>> Pizza et diabète gestationnel sont-ils vraiment incompatibles ?

4. Si besoin, demander une aide psychologique adaptée aux femmes enceintes

Bien gérer son diabète de grossesse, cela passe aussi par un moral à toute épreuve ! 

Si vous sentez que vous flanchez, que vous êtes très stressée, renseignez-vous auprès de votre maternité sur la possibilité d’un soutien psychologique. De mon côté, j’ignorais que des consultations avec un psychologue étaient accessibles dans le cadre de ma grossesse. C’est une sage-femme qui m’en a parlé, un jour où je passais un monitoring, quand elle a constaté que j’étais hyper anxieuse. Je suivais alors mon régime depuis cinq mois, j’avais en plus une épilepsie à traiter je me suis alors dit : « Ben mince, si j’avais su, ça fait longtemps que j’aurais demandé à voir un psy ! »

Ces séances sont utiles. On vous offre du temps et une belle opportunité pour vider votre sac. Vous bénéficiez d’une écoute attentive et sans jugement, avec des conseils à la clé. Alors foncez ! 

>> Diabète de grossesse : comment gérer la culpabilité ? | Mes conseils

Comment gérer le diabète gestationnel ? | Les points clés à retenir

Récapitulons avec un mix des méthodes à employer pour maîtriser votre diabète de grossesse jusqu’à l’accouchement :

  • réduire sa consommation de glucides mais sans les éliminer, en choisissant fruits et féculents ;
  • s’organiser de telle manière à revoir vos priorités. Calez dans votre planning un peu d’exercice physique et des moments pour cuisiner ;
  • préserver sa vie sociale, sortir de chez soi, se rebooster en s’accordant des moments loin du lecteur de glycémie ! ;
  • solliciter des consultations avec un psychologue spécialisé si besoin. 

Voilà 4 solutions testées et approuvées pour faire face au diabète pendant la grossesse !

>> Voir la liste des articles du blog « 1 Grossesse 1 Diabète »

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !