Comment se faire plaisir quand on a du diabète gestationnel ? | 3 solutions

Comment se faire plaisir quand on a du diabète gestationnel ? Cette question vient inévitablement s’immiscer dans votre quotidien, à plus forte raison si vous êtes gourmande ou sujette aux fringales. Même sans cela, suivre un régime antidiabète enceinte, pendant des mois, sans craquer une seule fois, cela me semble insurmontable. 

Alors, quelles solutions pour dévorer cette part de gâteau au chocolat qui nous fait tant envie, ou cuisiner un repas plaisir sans faire exploser sa glycémie ? 

Je vous livre ma méthode ! Mais sachez déjà que ce qui est important au quotidien, c’est de manger équilibré, en mesurant ses apports en glucides. Ce n’est que dans le cadre d’une alimentation adaptée au diabète de grossesse qu’il est possible de se faire plaisir sans trop de « casse » (et sans culpabiliser, ce qui est essentiel aussi !). 

1. Déterminer les tentations auxquelles vous pouvez succomber pendant votre grossesse diabétique

Mode d’emploi pour reconnaître les aliments que vous avez le droit de vous autoriser

Vous avez un diabète gestationnel et désirez, plus que tout, vous faire enfin plaisir ? Alors voilà comment vous y prendre ! 

Avant toute chose, posez-vous les cinq questions suivantes : 

  1. Quel(s) aliment(s) ou ingrédient(s) font à coup sûr monter ma glycémie en flèche ?
  2. Quel(s) aliment(s) ou ingrédient(s) marchent pour faire baisser ma glycémie ?
  3. À quel moment de la journée est-ce que j’obtiens mes meilleurs taux ? 
  4. De base, mon diabète de grossesse est-il plutôt léger ou très marqué ?
  5. Mon diabète est-il équilibré (que ce soit par le régime ou par le régime + de l’insuline) ?

Exemple concret

Je vous montre avec ma propre expérience de femme enceinte diabétique. 

Voici mes réponses aux quatre questions :

  1. La farine blanche, donc tout ce que l’on fait avec : baguette, pizza, quiche…
  2. Tous les fruits à coque, même ceux contenant des glucides comme les noix de cajou et les pistaches.
  3. Après le petit déjeuner.
  4. Diabète modéré.
  5. Oui. 

Conclusion : la pizza quatre fromages, ce sera après l’accouchement. En revanche, une tranche de pain complet avec du Nutella® au petit déj, oui, je peux me l’autoriser lorsque j’ai un besoin irrépressible de craquer

Je veille alors à manger avant une poignée de fruits à coque (qui contrôlent bien mes glycémies) et je fais attention à la quantité de pâte à tartiner. Mon diabète étant modéré (donc pas léger malheureusement), je sais que si je plonge la cuillère une deuxième fois, ma glycémie va s’envoler. 

>> En cas de diabète gestationnel, faut-il vraiment jeter son pot de Nutella® ?
>> Comment concilier glace et DG ?
>> Se faire plaisir avec un hamburger, mode d’emploi
>> Comment bien réagir après un (gros) craquage ? Ma méthode

Mise en garde pour les femmes enceintes dont le diabète est déséquilibré

Si votre diabète n’est pas équilibré pendant votre grossesse, autrement dit que vos hyperglycémies ne sont pas maîtrisées, ou que vous alternez grosses hyper et hypo, soyez vraiment prudente. 

De mon point de vue, il ne faut alors pas craquer du tout. Concentrez-vous d’abord à fond sur votre régime, en n’ayant pas peur de harceler votre diabéto si besoin pour qu’il / elle vous aide. Lorsque votre diabète gestationnel sera sous contrôle, alors oui, vous pourrez envisager un petit plaisir. 

>> Comment suivre le régime spécial diabète gestationnel ? | 7 points clés
>> 5 armes pour lutter efficacement contre l’hyperglycémie

2. Privilégier les petits plaisirs en dessert, pas en encas isolé

Ma solution magique pour dévorer une part de gâteau au chocolat tout en ayant un diabète gestationnel, et ce sans faire exploser ses taux ? Blinder le repas de viande, de matières grasses (de bonne qualité) et de légumes, puis concentrer les glucides dans le dessert de vos rêves. 

Prévoyez un menu riche et varié. 

Exemple :

Entrée : rillettes avec du thon, un avocat (oui, un entier) et du fromage frais

Plat principal : bœuf bourguignon 

Fromage type Comté avec salade verte, noix et vinaigrette maison

*LE DESSERT DE VOS RÊVES*

Au cours du repas, ne consommez ni pain ni autre féculent. 

Les glucides du dessert vont se noyer dans tous les macronutriments que vous avez ingérés avant : protéines et lipides. De plus, les fibres des légumes vont ralentir l’absorption des glucides. Résultat : le pic de glycémie sera bien moins élevé, voire inexistant. 

Quand on a très faim, c’est-à-dire tout le temps quand on est enceinte avec un diabète, c’est vraiment une technique géniale !

>> Plus sur les techniques pour faire baisser la glycémie
>> Comment obtenir une bonne glycémie après les repas : mes astuces !
>> Repas spécial DG : 7 erreurs à éviter absolument !

>> 5 idées de repas (dont un repas plaisir) à tester durant votre grossesse diabétique

3. Prendre du recul lorsque vous lisez les témoignages d’autres femmes enceintes ayant des taux parfaits après une plâtrée de spaghettis bolognaises 

Votre regard reste accroché à ce montage photo posté par une future maman : sur la partie gauche de la photo, un hamburger entouré d’une couronne de frites croustillantes ; sur la partie droite, une coupe de glace surmontée de chantilly, sur laquelle dégoulinent des rivières de chocolat fondu et de caramel. 

Vous en salivez d’avance…  En dessous : un smiley « heureuse » et ce commentaire : « Voilà mon repas plaisir au resto aujourd’hui ! 1,08 de glycémie après ÇA !! Alors faites-vous plaisir les filles et ne culpabilisez pas ! »

Ni une ni deux, vous inscrivez en rouge sur votre liste de courses brocolis, haricots verts, buns, frites, glace vanille, glace coco, sauce chocolat, sauce caramel, chantilly et vous filez au supermarché le plus proche, totalement décomplexée. Pourquoi une telle réaction : parce que vous vous dites, en toute logique : « Ça a marché pour elle, donc ça marchera pour moi »

Sauf que… malheureusement, la réalité est souvent tout autre… 

Aucun diabète gestationnel ne se ressemble. Pour certaines femmes enceintes diagnostiquées diabétiques pendant leur grossesse, un McDo passera comme une lettre à la poste (oui, cela tient du miracle, mais ça arrive), mais pas une salade de fruits. 

Pour d’autres futures mamans qui luttent contre l’hyperglycémie, manger une pizza conduira à une glycémie catastrophique alors qu’un moelleux au chocolat n’aura aucune conséquence sur les taux. Pour d’autres encore, tous ces produits mèneront malheureusement à des glycémies beaucoup, beaucoup trop élevées. 

Il y a clairement une part d’injustice et d’incompréhension avec ce foutu DG ! Il vous faut l’accepter et trouver votre propre voie ! Ne cherchez ni à copier, ni à vous comparer, cela ne mènera qu’à une chose : à de la frustration. Appliquez les conseils donnés plus haut pour découvrir ce qui VOUS convient 🙂

>> Comment gérer le diabète gestationnel ? | 4 solutions à adopter pour garder la forme et le moral

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !