Diabète gestationnel : la pizza, quel impact sur la glycémie ?

Diabète gestationnel et pizza font-ils bon ménage ? Si je me base uniquement sur mon expérience de maman diabétique, la réponse est clairement non malheureusement. Concrètement, en sept mois de régime antidiabète, j’ai connu mes pires taux postprandiaux après avoir mangé une demi-pizza végétarienne. Deux heures après le repas, j’avais une glycémie à 1,83 g/L. J’ai recontrôlé à H+4 : 1,81 g/L ! 

Désolée de vous casser le moral après quelques secondes de lecture 🙁 Nous allons tout de même voir si, avec un diabète de grossesse, manger une pizza reste envisageable et, si oui, comment faire en sorte que cette spécialité italienne dont nous raffolons toutes ne conduise pas à un énorme pic de glycémie ! 

N’oublions pas non plus que d’un organisme à l’autre, il existe des variations parfois importantes, même si le menu est le même.

Diabète gestationnel : peut-on manger de la pizza ?

Alors soyons claire : sur le papier, non et re-non ! La pizza n’a pas sa place dans un régime spécial diabète de grossesse. La raison : une trop grande quantité de farine blanche, dont l’index glycémique est très élevé (autour de 85). Cela signifie que votre organisme assimilera trop de glucides et trop vite

Conséquence logique : votre glycémie va monter en flèche. Et, chez certaines femmes enceintes avec un diabète, le taux peut mettre du temps à redescendre, comme ce que j’ai connu. Et pour mon endocrino, il a été très clair qu’une glycémie à 1,83 g/L enceinte, c’était beaucoup trop ! 

Bon, j’ai bien conscience que je vous dis de ne pas manger de pizza alors que j’en ai moi-même consommé une demie pendant ma grossesse diabétique… Alors que conclure ? Sachez simplement que si vous décidez de craquer pour ce genre de plat, vous risquez une (très) forte hyperglycémie. J’ai bien dit « vous risquez » et pas « vous aurez à coup sûr » 😉

Voilà, maintenant c’est à vous de décider ! 

>> Comment bien réagir après un craquage : mes astuces

>> 4 conseils pour faire baisser la glycémie après les repas

Pizza maison, du supermarché, du resto : toutes sont-elles à oublier pour une future maman diabétique ?

Premier point : une pizza reste une pizza, et la farine raffinée en constitue le principal ingrédient. Donc toutes comporteront trop de glucides pour une personne diabétique, enceinte ou pas d’ailleurs. Et ce n’est pas la seule dimension à prendre en compte…

Acheter sa pizza en supermarché : pourquoi il faut éviter

→ Le sel et les sucres ajoutés comptent parmi les ingrédients principaux après la farine de blé.

→ Ces pizzas sont bourrées d’additifs.

→ Il existe des risques bactériologiques. Les contaminations sont rares certes mais cela arrive (exemple : présence de bactéries E. coli détectée dans les pizzas surgelées Fraîch’UP en mars 2022).

→ Vous choisirez votre pizza préférée et, lorsque vous l’aurez faite réchauffer et vous apprêterez à la déguster, vous n’aurez aucune intention de la partager 😉 … Bon, sauf si vous en avez acheté une pour deux 🙂

→ Même si c’est votre préférée, elle sera certainement moins savoureuse (et de moins bonne qualité) qu’une « vraie » pizza, cuisinée par un pizzaïolo venu tout droit de son Italie natale ! 

>> Qu’acheter au supermarché quand on a un diabète gestationnel : ma liste de courses idéale !
>> Comment bien lire les étiquettes des produits alimentaires ? | Mode d’emploi

Commander une pizza au resto italien : pas vraiment mieux lorsque l’on doit réguler ses glycémies ! 

Manger une pizza au resto comporte d’après moi deux inconvénients (trois même, allez !). Aïe, aïe, aïe je suis rude ! (Mais vous verrez cet article se termine plutôt bien 😉 )

→ C’est forcément une pizza entière qui arrivera dans votre assiette.

→ Votre petite voix intérieure vous dira : « C’est bon, je vais gérer, je n’en mangerai que la moitié. » Sauf que… vos potes autour de la table engloutissent leur pizza jusqu’à la dernière miette du trottoir sans le moindre scrupule, et vous rêvez de faire comme eux, parce que vous avez faim, parce que vous en avez marre de votre puXXXX de régime ! Et c’est bien légitime. Donc au mieux, vous êtes frustrée, au pire vous mangez effectivement la pizza entière, avec une pointe de culpabilité et l’appréhension de la prise de glycémie 2h après le repas.

Le serveur risque fort de vous apporter la carte des desserts même si vous ne l’avez pas demandée. Vous n’avez pas le temps de dire ouf qu’elle est déjà entre vos mains… « Oh mais qu’elle est tentante cette Dame Blanche, ou alors ce tiramisu, ça fait tellement longtemps que je n’en ai pas mangé… Allez, quitte à me lâcher, autant le faire jusqu’au bout ! » Au resto, on peut vite craquer pour un dessert ultra-sucré. Et pizza + dessert, c’est le combo parfait pour un feu d’artifice glycémique ! 

>> Apprendre à gérer la culpabilité quand on a un diabète de grossesse

La pizza maison : l’option la moins mauvaise quand on est enceinte avec un diabète

Enfin une bonne nouvelle : la pizza maison quand on a un diabète gestationnel, c’est possible, même si cela doit rester exceptionnel.

Cuisiner soi-même sa pizza présente de mon point de vue trois avantages.

Vous contrôlez la quantité : vous mangez une part, point.

Vous savez ce qu’il y a dedans, ou plutôt ce qu’il n’y a pas dedans (additifs, sucres ajoutés, excès de sel).

Vous pouvez composer un menu sain autour de cette pizza (voir juste en dessous !)

>> Est-ce que je peux manger un hamburger enceinte avec un diabète ! Mon avis…

Manger une pizza malgré un diabète de grossesse : conseils pour (essayer de) limiter le pic de glycémie

  1. Opter pour la pizza maison et en manger si possible un quart seulement.
  2. Préparer une entrée riche en légumes pour démarrer le repas. Objectif : ralentir l’absorption des glucides contenus dans la pizza. Prévoyez donc une grosse salade de crudités ou, si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, un velouté de légumes sans pommes de terre ni patate douce.
  3. Choisir une recette de pizza contenant beaucoup :
    • de protéines (viande de boeuf hachée à 5% de MG ou morceaux de poulet),
    • de légumes, en incluant au moins un légume vert.
  4. Éviter les toppings contenant des glucides (la pizza hawaïenne avec de l’ananas, ce sera plutôt pour après l’accouchement 🙂 ).

Bon, je crois que j’ai fait le tour du thème diabète gestationnel et pizza !

Avez-vous déjà testé la pizza ? Qu’est-ce que cela a donné ?

>> Comment faire baisser la glycémie enceinte ? 7 techniques qui marchent !

Articles en lien avec ce sujet :

Est-ce grave de manger un hamburger quand on a un diabète gestationnel ou un MODY 2 enceinte ?
Chocolat noir : pourquoi peut-on en manger / Les règles à respecter
Peut-on manger une glace quand on a un diabète gestationnel ou un MODY 2 enceinte ?
Croissant et diabète gestationnel : comment les associer ? Mes astuces !
Craquage : comment bien réagir après un faux-pas alimentaire ?
Apprendre à gérer la culpabilité : ma méthode

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !