Glycémie 2h après les repas : taux à ne pas dépasser en cas de diabète gestationnel ou de MODY 2

Vous êtes enceinte avec un diabète gestationnel ? Une glycémie à un taux correct deux heures après le repas est essentielle pour préserver votre santé et celle du fœtus tout au long de la grossesse. Quel est le chiffre à ne pas dépasser et comment rester dans des valeurs correctes après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner ? Mes réponses dans cet article ! 

Consultez aussi :
>> Prend-on sa glycémie 2h après le début ou la fin du repas ?
>> 4 astuces pour une bonne glycémie après les repas
>> Les valeurs cibles avant et après repas
>> À partir de quel taux passe-t-on à l’insuline ?

La glycémie postprandiale chez la femme enceinte : définition et valeur normale

La glycémie postprandiale correspond au taux de glucose sanguin deux heures après le début du repas. Elle permet de voir si les glucides que vous avez consommés ont eu un impact fort ou faible sur la quantité de sucre qu’il y a dans votre sang. 

Toute glycémie comprise entre 0,70 g/L et 1,20 g/L est considérée comme un taux normal lors d’une grossesse. Au-dessus, c’est l’hyperglycémie (excès de glucose sanguin) ; en dessous, c’est l’hypoglycémie (volume de glucose dans le sang insuffisant). 

Attention à ces deux erreurs fréquentes : 

  1. Mesurer sa glycémie deux heures après la fin du repas. C’est ce que j’ai fait pendant plusieurs semaines… Si vous mangez lentement (du style 30 minutes pour votre déjeuner), les valeurs seront inférieures à celles que vous devriez mesurer. En effet, votre chiffre correspondra alors à une glycémie deux heures trente après le repas, donc elle sera forcément plus basse.  
  2. Considérer les collations comme des repas. Prendre sa glycémie postprandiale, c’est mesurer son taux uniquement après le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, pas après un encas à 16h 😉

La glycémie 2h après le repas dans le cadre d’un diabète gestationnel : taux acceptables

Le graal : des valeurs comprises entre 0,70 g/L – 1,20 g/L en postprandial

Pour une femme enceinte atteinte d’un diabète gestationnel ou d’un MODY 2, la glycémie après repas doit se situer le plus souvent dans la fourchette 0,70 g/L – 1,20 g/L, comme indiqué précédemment. Deux taux compris entre ces deux valeurs doivent constituer votre objectif de tous les jours ! 

Le lecteur de glycémie, indispensable pour mesurer ses taux

Pour connaître sa glycémie postprandiale, il faut se munir d’un lecteur de glycémie. 

Comment fonctionne cet appareil ? Deux heures après le début du petit déjeuner, du déjeuner et du dîner, vous piquez le bout de votre doigt à l’aide d’un stylo autopiqueur dans lequel vous aurez inséré une petite aiguille, appelée lancette. Cela n’est pas douloureux. Une petite goutte de sang apparaîtra à la surface de la peau. Vous la prélèverez à l’aide d’une bandelette, puis glisserez cette bandelette dans le lecteur. Votre glycémie s’affichera quelques secondes plus tard.  

Après manger, le danger d’une élévation trop importante de la glycémie

Pourquoi accorder une si grande importance au taux de glycémie deux heures après chaque repas quand on a un diabète de grossesse ? Eh bien pour éviter un pic de glycémie dû aux aliments que vous avez mangés.

En effet, les pics glycémiques à répétition sont néfastes pour le fœtus. Un diabète équilibré (donc sans danger pour votre bébé) implique au contraire de conserver une courbe glycémique la plus stable possible au cours de la journée et de la nuit. 

Un taux dépassant 1,20 g/L en postprandial correspond à un pic. Toutefois, il y a pic et pic et colégram ! Une valeur à 1,30 g/L voire 1,40 g/L occasionnellement ne prêtera pas à conséquence. « Ce qui compte, c’est la tendance », me disait l’endocrinologue. En revanche, une seule mesure très élevée, à partir de 1,75 g/L / 1,80 g/L doit alerter. Parlez-en à votre diabétologue ou endocrinologue et/ou à votre gynéco. Si une telle valeur est due à un gros craquage, attention à ne pas les multiplier 😉 

Comment éviter un pic de la glycémie pendant la grossesse ?

Pour maintenir ses glycémies à des taux corrects, préparez vos menus selon les principes suivants :

  • une entrée 100 % légumes ou légumes et protéines animales (exemple : salade thon – tomates) ;
  • un plat principal avec protéines animales, légumes (beaucoup !) et une portion raisonnable de féculents (exemple : cuisse de poulet – riz basmati complet – carottes) ;
  • un produit laitier et/ou un fruit.

Si la glycémie est trop élevée avec ce type de repas, supprimez le dessert et mangez le laitage et le fruit en collation. 

Voilà, j’espère que ces explications sur la glycémie postprandiale vous aideront à gérer votre diabète gestationnel au quotidien !

Consultez aussi :
>> Prend-on sa glycémie 2h après le début ou la fin du repas ?
>> 4 astuces pour une bonne glycémie après les repas
>> Les valeurs cibles avant et après repas
>> À partir de quel taux passe-t-on à l’insuline ?

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !