Comment suivre le régime alimentaire spécial diabète gestationnel ? | 7 points clés

Le régime alimentaire spécial diabète gestationnel stresse de nombreuses femmes enceintes qui font face à une hyperglycémie. Le but est de réduire la consommation de glucides (féculents, céréales du petit déjeuner, desserts et encas sucrés…) afin de protéger la santé du bébé et de sa maman. Or, limiter drastiquement le sucre pendant une grossesse est bien souvent difficile. Quand on attend un enfant, l’appétit grandit, les fringales sont fréquentes et, en plus, il faut faire face aux nausées ! Cet article répond à la question : Quel régime alimentaire pour un diabète gestationnel ? Le but : aider toutes les futures mères à mettre en place facilement leur nouvelle diète et à la suivre (sans s’affamer bien sûr !) jusqu’à l’accouchement. Voici donc comment concilier régime et diabète de grossesse

1. Préparer des repas équilibrés avec entrée sans glucides et plat avec protéines, légumes et féculent

Une alimentation riche en légumes et protéines constitue le principal pilier du régime antidiabète pendant la grossesse. Il ne faut toutefois pas faire l’impasse sur les glucides, indispensables à la croissance du fœtus. 

Quand on souffre d’un diabète gestationnel, la composition du déjeuner et du dîner suit un modèle simple :

  1. entrée composée de légumes ou de légumes et de protéines : soupe (sans pommes de terre), salade de crudités, salade thon / tomates, etc. 
  2. plat principal composé d’une portion de viande, de poisson ou de deux œufs durs (un quart de l’assiette), de féculents type pâtes, riz, pommes de terre, lentilles (un quart de l’assiette) et de légumes cuits (la moitié de l’assiette). 
  3. dessert : un fruit frais. En cas d’hyperglycémie élevée ou de difficultés à équilibrer le diabète, il convient de prendre le fruit non pas en dessert mais en encas dans la journée (voir 6. Fractionner ses prises alimentaires)

Exemples de menus adaptés au diabète gestationnel :

Entrée : salade tomates mozzarella

Plat : cabillaud vapeur, riz basmati complet, carottes vapeur, sauce coco-curry

Dessert : 1 poire 

Entrée : velouté de brocolis

Plat : omelette aux pommes de terre et aux champignons, salade verte
Dessert : 2 mandarines

Attention, il ne faut pas manger de pain ! Le féculent du plat principal suffit à apporter les glucides dont vous avez besoin.

Si vous ne parvenez pas à vous passer de pain à tous les repas, éliminez le féculent du plat.

2. Privilégier les féculents complets en cas de diabète gestationnel

Les féculents complets sont bien plus riches nutritionnellement que les féculents classiques, c’est-à-dire à base de céréales raffinés. De plus, les céréales complètes apportent beaucoup plus de fibres. Un gros atout lorsque l’on doit gérer un diabète de grossesse ! En effet, les fibres ralentissent l’absorption des glucides. Résultat : la glycémie augmente moins vite et moins fort ! 

Ainsi, il convient de remplacer les pâtes blanches par les pâtes complètes, le riz blanc par le riz complet, le couscous traditionnel par son équivalent complet, etc. Les grains entiers types petit épeautre et sarrasin constituent d’excellentes options également.  

3. Introduire les légumineuses à sa diète quotidienne pour faire baisser ses glycémies

Les légumineuses sont des féculents excellents pour les futures mamans souffrant d’un diabète de grossesse. Les intégrer dans un régime alimentaire antidiabete est tout à fait recommandé, et ce pour plusieurs raisons.

La première raison, qui est aussi la plus importante quand on doit obtenir de bonnes glycémies : les légumes secs font moins monter le taux de sucre sanguin que les féculents plus courants comme les pâtes, le riz et les pommes de terre. La richesse en fibres de cette catégorie d’aliments explique cet effet bénéfique sur la glycémie.

La deuxième raison : leur richesse en protéines végétales et en fer en font un allié santé des femmes enceintes

Voici les principales légumineuses : lentilles (de toutes les couleurs), haricots secs (blancs, rouges, flageolets), pois chiches, pois cassés, fèves.

4. Éviter le sucre pur et les sucres ajoutés dans le cadre du régime alimentaire spécial diabète gestationnel

Pour éviter un pic glycémique quand on a un diabète gestationnel, il est impératif de supprimer les sucres purs (sucre blanc, roux, etc., miel, sirop d’érable…)

Les produits contenant des sucres ajoutés doivent également être éliminés. Il s’agit notamment des gâteaux, tartes, viennoiseries, biscuits, confiseries, confitures, pâtes à tartiner et céréales du petit déjeuner.

C’est simple, les glucides autorisés dans le cadre du régime alimentaire spécial diabète gestationnel se composent de deux familles d’aliments : les féculents et les fruits frais.

Consommer un ou deux carreaux de chocolat noir à 85÷ de temps en temps est également possible.

5. Adopter un petit déjeuner à base de pain complet ou de pain aux céréales

Passons à la composition du petit déjeuner spécial diabète. C’est très simple là aussi ! La meilleure manière d’obtenir une bonne glycémie après ce repas consiste à manger trois petites tranches de pain complet avec du beurre ou un petit sandwich crudités / œuf préparé avec du pain aux céréales.

>> 6 idées de petits déjeuners salés

6. En cas de forte hyperglycémie enceinte, fractionner ses prises alimentaires : prendre 3 repas et 3 collations par jour

Fractionner les prises alimentaires permet de lisser la prise des glucides au cours de la journée. Ainsi, la courbe glycémique reste à peu près stable. 

Dans ce cas, il faut éliminer le dessert du déjeuner et du dîner. Le fruit se prend alors en collation, en milieu de matinée, d’après-midi et avant le coucher. Il convient de l’accompagner d’un laitage non sucré (fromage blanc par exemple). 

Si la consommation de trois fruits par jour conduit à une glycémie trop forte, le fruit sera supprimé de l’une des collations et remplacé par exemple par une poignée d’amandes.

>> 3 bonnes raisons de ne pas sauter de repas en cas de DG

7. Analyser ses taux afin d’ajuster son régime antidiabète pendant la grossesse

La tâche la plus difficile lorsque l’on a un diabète gestationnel ? Comprendre ses glycémies ! Même en respectant strictement toutes les recommandations et en suivant à la lettre son régime, les taux semblent parfois totalement incohérents. 

Il y a plusieurs raisons à cela :

  • chaque organisme et chaque grossesse sont différents. Un même repas peut conduire à des glycémies bien différentes d’une femme enceinte et diabétique à l’autre ;
  • l’alimentation n’est pas le seul facteur entrant en ligne de compte. L’état émotionnel, l’activité physique, les hormones de grossesse, et certainement bien d’autres choses encore, ont un impact sur les taux. Cela vous est d’ailleurs peut être arrivé de manger la même chose deux jours de suite et d’obtenir des valeurs dissemblables. 

Je vous conseille donc de tenir un carnet alimentaire, où vous noterez ce que vous mangez, à quelle heure, l’ordre des ingrédients, la quantité d’aliments contenant des glucides et, si possible, l’éventuel exercice physique (même s’il s’agit juste d’une promenade en ville). 

Toutes ces données vous aideront à cerner comment votre corps réagit en fonction de ce que vous mangez et de votre activité physique.   

1 réflexion au sujet de « Comment suivre le régime alimentaire spécial diabète gestationnel ? | 7 points clés »

  1. Article très intéressant et très complet !
    Tu donnes des chouettes astuces pour gérer au mieux ce problème de diabète pendant la grossesse… La grossesse est un moment unique, donc autant le vivre dans les meilleures conditions!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

error: Ce contenu est protégé !